Bien se préparez-vous pour le FCBD

Une journée telle que le Free Comic Book Day, cela ne se fait pas à l’improviste, cela se prépare (un peu).
Voici quelques conseils pour passer un bon FCBD:

 

1 / Le matériel

Vous vouliez partir les mains vides ? Ah ah, jeunes fous ! Le Free Comic Book Day demande un peu de préparation. Tout d’abord, prévoyez large parce que vous ne SAVEZ PAS combien de comics vous rapporterez. Je parle d’expérience. Prévoyez au moins un sac à dos (pour les livres les plus lourds) et quelques sacs pratiques à porter. Le tote-bag avec une grande lanière est un must.

Et une fois que vous mettrez, en vrac, vos comics et les goodies que vous allez acheter dans ces fameux sacs, dîtes-moi, comment comptez-vous les empêcher de s’abîmer ? Je vous conseille fortement de vous munir de sachets en plastique. Comme les pochettes spéciales pour les comics ne sont pas les plus faciles à trouver, vous pouvez aussi bien récupérer les pochettes plastiques de vos vieux classeurs de cours, ça protège tout aussi bien !

 

2/ Les listes

Quand on fait ses courses sans liste, on risque d’oublier des choses. Si vous avez envie de ne pas regretter d’avoir raté un Free Comic, je vous conseille tout d’abord de vous munir des deux listes existantes : les Free Comics édités par les maisons d’édition françaises, et ceux édités par les maisons d’éditions américaines. Tous les libraires ne vont pas distribuer tous ces comics (certains sont plutôt confidentiels et commandés à quelques exemplaires seulement), mais passer dans plusieurs boutiques devrait vous permettre d’effectuer le grand chelem.

Autrement, pensez aussi à faire la liste des comics que vous comptez acheter si vous en avez l’occasion, pour ne pas vous trouver dépourvus dans la boutique bondée.

 

3/ Les boutiques

Et vous êtes sûrs de ne pas oublier quelque chose ? Ah oui, forcément. Le Free Comic Book Day ne se fera pas sans vos libraires préférés. Il vous faut désormais vérifier que ces derniers participent bien, quels sont leurs horaires, leur fréquentation habituelle (elle va doubler, alors commencez peut-être votre visite par les lieux les moins bondés)… Vérifiez aussi que les librairies en question ont un stock de VF ou de VO qui vous convient si vous êtes plutôt porté sur l’un ou l’autre.

Une liste de 2-3 librairies où vous pensez vous rendre, avec les adresses et les horaires d’ouverture, est toujours un bout de papier pratique à garder sur soi.

 

4/ Les petits plus

De quoi grignoter, votre porte-monnaie, votre plus beau t-shirt geek, des flyers pour votre association/événement, une bouteille d’eau, quoi d’autre ? Il y a encore plein de choses que vous pouvez ajouter à votre check-list, mais veillez quand même à ne pas trop vous charger : les comics, c’est lourd.

 

5/ L’emploi du temps

N’oubliez pas que tous les fans de comics se pointeront à l’ouverture ou même avant, et que vous risquez de faire la queue plus d’une fois…
Prévoyez donc que vous passerez plus de temps que d’ordinaire dans la boutique et que vous ne mangerez probablement pas à midi pile si vous venez en matinée. Soyez dans le même état d’esprit que pour aller en convention, en n’arrivant pas en fin d’après-midi et en faisant preuve de patience, et tout ira bien.

 

6/ On dit merci à la dame -ou au monsieur

Le Free Comic Book Day est une célébration, pas un dû. Les librairies payent chacun des comics qu’ils vous offrent, et font souvent des promotions très avantageuses sur les comics achetés en magasin. Bref, ils vous gâtent et ne demandent en retour qu’un chiffre d’affaire confortable et surtout, un Merci ! Car beaucoup de gens viendront uniquement pour profiter des comics gratuits, et la moindre des politesses, c’est de rendre leur gentillesse à nos adorables libraires.

Et puis, n’hésitez pas à retourner les voir un jour plus calme afin de leur demander des conseils et de prendre le temps de découvrir de nouvelles séries.

 

Article tiré de l’excellent guide du FCBD 2015 publié par Les J3ux Sont Faits.